Je ne suis pas au régime, je rééquilibre mon alimentation, nuance…. – Part 2

Mais que m’arrive-t-il ? Moi qui n’avait l’habitude de me nourrir essentiellement que de coquillettes Lustucru au jambon, de blanc de poulet avec des frites et éventuellement, dans les jours de folie, de tartines de Nutella… et j’exagère à peine parait-t-il…

Que m’arrive-t-il ! Non mais regarde un peu avec quoi je viens de revenir de mon magasin bio d’à cote …

FullSizeRender
…Ouais bio, et même qu’ici on dit « organic » d’abord, et que si ça peut te rassurer, il y a encore un an ça me volait au dessus de la tête tout ça comme de ma première couche lavable ! (si si, lavable s’il te plait… Mais ne rêve pas, les miens, j’ai beau me tourner doucement mais sûrement du côté obscur, pour l’instant ils sont tous passés par Pampers hein, faut pas déconner avec la fainéantise mon ami !)

Bref !! Tout ça pour dire que oui notre palais évolue, oui on peut se retrouver à courir avec plaisir après des tomates cerises pour un en cas (j’en suis la preuve vivante, et croyez moi ce n’était pas gagné !), et oui les nouvelles habitudes alimentaires ça s’acquière avec le temps. 6 semaines en moyenne. C’est le temps qu’il faut pour que notre adorable contrôleur général, j’ai nommé le cerveau, se décide à prendre en compte notre rébellion gustative. C’est pour vous dire que de la patience et de la volonté il en faux pour s’adapter à nos nouvelles règles alimentaires, et celui qui a dit que c’était facile se met le doigts dans l’oeil jusqu’au coude !  (6 semaines ou le regard assassin de l’Homme si j’ose m’approcher à moins de 2 mètres du placard à gâteaux des gnomes… J’avoue ça aide aussi à tenir le cap)

IMG_0537

Tiens, en parlant d’eux, revenons-en aux gnomes. Vous admettrez qu’il n’est pas simple de résister aux placard à gâteaux rassurez-moi ? Je me sens moins seul tout de suite, merci… J’ai bien envisagé de le cadenasser mais j’ai laissé tomber. Du coup j’essaye de me tourner vers des produit sains pour faire des en-cas le plus équilibré possible, même pour eux. Le chocolat noir, les fruits, les smoothies maison, le pain complet… et même sans gluten pour pousser le vice ! Sans y être allergique, j’ai quand même remarqué que baisser le gluten dans mon alimentation aura eu un effet bénéfique sur ma digestion donc, va pour le pain sans gluten le plus possible, céréales des gnomes gluten Free et toujours aussi tasty, et même les pâtes sans gluten… mais là j’avoue ne pas avoir encore trouvé la marque qui remplacera mon irremplaçable amour pour les coquillette lustucru. Affaire à peaufiner.

Mais que tout le monde se rassure, j’ai régulièrement le bon vieux paquet de BN qui traine dans le placard pour eux et que je regarde toujours avec autant d’amour…

Les régimes j’y suis passée. La motivation qui s’amenuise au fil des jours, la lassitude quand ça commence à stagner, les craquages à plus ou moins grande échelle, la culpabilisation… Tout ça je connais, et je comprend maintenant quand on dit qu’il ne faut pas faire de « régime » mais trouver un équilibre dans son alimentation et le garder. De mon point de vu qui n’est pas plus qu’une goutte d’eau dans l’océan, je dirais qu’on a détourner l’utilisation de se mot « régime » pour en faire un mot horrible plein de connotations affreuses et de séance de torture…. Alors que le régime, un régime alimentaire pour être précis, c’est quelque chose de sain et teinté de positif normalement. On doit y trouver son compte, son équilibre. On doit bien manger, savoir se faire plaisir et réapprendre ce qu’est d’ailleurs « se faire plaisir ». Et tout ça passe par comprendre son corps pour justement trouver le régime alimentaire qui nous conviendra le mieux, autant sur le plan mental que physique.

Petit à petit j’apprends donc à bien me nourrir, à mieux me nourrir. Je lis, j’écoute je regarde, je me remets en questions. Petit à petit je recommence à me sentir bien dans mes basket – comme quoi c’est possible je vous assure – mais mon Dieu, quel grand chantier en cours ! Moi qui suis la patience incarnée…

Allez, je vais m’éclipse pour m’affairer à la cuisine avec l’Homme ! Ouais j’ai un homme qui adore faire la cuisine, que j’en ai de la chance… sauf qu’en il s’agit de lécher le plat, j’ai pas le droit !

Bonne soirée les gens !

Publicités