48h à Lille : mais c’est quoi un Estaminet !?

Le week-end dernier j’ai sauté dans un Eurostar pour Lille (seule, juste moi et moi même dans un train, pas de gnome, Ô bonheur ultime !… Quand je dis qu’on se contente de peu pour être heureux quand on prend du recul !)

Mes cupcakes de chez Lola à la main, j’avais une mission bien précise : être là pour une amie, pour l’aider à réparer son cœur brisé, la faire sourire et lui sortir les phrases clichées qu’on dit toutes dans ces moments là pour tenter de lui changer les idées ( et non, pas « un de perdu dix de retrouvés », celle-ci elle est bidon et proscrite !)

J’étais donc venue pour remonter le moral des troupes et en contrepartie, c’est moi qui ai passé un super weekend auquel je ne m’attendais pas. Découvrant plein de bonnes adresses Lilloises et en y faisant de belles rencontres. J’ai mangé plus qu’il ne faut dans un Estaminet, je connais enfin le goût des tartines de maroille, et je ne vous parle même pas de Meert dans le vieux Lille…

Chez Meert
FullSizeRender(7)
Un chouilla plus d’heure de queue un samedi après-midi, Chez Meert, c’est apparemment toujours bondé. C’est the adresse du vieux Lille, un des meilleurs salon de thé… enfin je dis « apparemment » pour la forme nous sommes d’accord, car vu comment j’étais à deux doigts de lécher l’assiette, je pense que c’est vraiment le meilleur ! Une carte de gâteaux impressionnante, qui ont tous l’air aussi bon les uns que les autres, dur de faire un choix… Et moi qui m’était dit que je n’allais prendre qu’un thé, comment résister à ceci :

FullSizeRender(9) FullSizeRender(10)

Le Diderot, et comme je vous le disais : c’est beau et en plus c’est juste succulent

Et attention, vous ne pouvez pas repartir sans leur gaufres, obligation obligatoire. Moi j’ai jeté mon dévolu sur celles aromatisées à la vanille de Madagascar, une recette artisanale qui n’a pas changé depuis 1849 ! J’en ai même ramené des miniatures pour faire des cadeaux de Noël, je vous assure que ça fait son petit effet – Par contre elles ne se gardent que 10 jours à température ambiante, donc visez le bon moment pour les déguster avec un thé.

FullSizeRender(12)
Un peu de shopping…
Mixez le samedi après-midi avec l’ambiance des fêtes de Noël qui approchent et vous aurez une idée du monde qu’il y avait dans les rues du vieux Lille. J’aime jouer des coudes dans ces petites rues, sentir l’odeur des marrons grillés dans l’air et surtout rentrer dans les boutiques. Je n’en n’aurai pas fait beaucoup – mon porte-feuille et mon banquier m’en remercient encore – mais les Piplettes et Violette sont deux adresses bien girly qui auront retenu mon attention… et mon porte-monnaie…
FullSizeRender(8) IMG_0955 IMG_0958
Non loin du vieux Lille, et à quelques pas du Palais des Beaux-arts, je suis tombée amoureuse de la boutique de Charlotte , créatrice d’abat-jour, de coussins et d’autres accessoires textiles. Quand elle parle de ses lampes, ou du coussin sur lequel son assistante est en train de poser la dernière bande de tissu avec précision, elle nous fait voyager d’aussi loin que ces tissus proviennent. Indonésie, Cambodge, Thaïlande… et en ce moment dans la vitrine, je peux même admirer une nouvelle collection avec du tissu made in Britain, if you please !
Une lanterne trop mignonne pour une chambre d’enfant, un joli coussin en cadeau personnalisé, envie d’ajouter une pièce de déco à votre salon… toutes les raisons sont bonnes pour rendre visite à Charlotte dans sa boutique !
Et d’ailleurs, pressez vous cher Lillois car elle va bientôt déménager au plus grand plaisir des Lyonnais, donc si j’étais vous je cliquerais ici  <—–
FullSizeRender(6) FullSizeRender(5) FullSizeRender(4) FullSizeRender(3) FullSizeRender(2) FullSizeRender(1)
Je suis une traumatisée de l’Opéra… je n’y peux rien je n’y ai pas remis les pieds depuis que mes parents m’y ont emmené gamine voir Adélaïde… un supplice… et quel dommage d’en avoir un tel souvenir, car j’adore la musique ! Donc vous comprenez pourquoi quand mon amie, friande d’Opéra, m’a proposé d’aller en voir un sur Lille, j’étais peut être moins motivée que ce que j’en avais l’air, mais curieuse malgré tout. Et pour contrer le sort, elle m’a donc emmené voir Coup-fatal. Drôle de nom pour un Opéra je me suis d’abord dit… Je n’avais pas regardé ni la vidéo trailer, ni le résumé du programme, je ne m’attendais à rien en particulier, juste à vivre une expérience… et quelle expérience ! Cette troupe qui regroupe des artistes Congolais est juste exceptionnelle.
Ne vous attendez pas à un chef d’orchestre en costume à queue-de-pie, ici il a une double guitare rouge et une casquette à paillettes dorées. Les percussionnistes m’ont fait voyager partout en Afrique, dans un bar Jazz à New-York, au coeur du groupe de rock de mon père, et jusque dans îles, avec ce son de xylophone qui résonne encore dans ma tête. Laissez vous transporter par cet harmonieux melting-pot de musiques, et surtout par la voix impressionnante du chanteur d’Opéra quand tout s’arrête pour lui faire place. La danse fait aussi partie intégrante tout au long du spectacle et, même si c’est probablement très subjectif, j’ai pu ressentir tout au long de ces 2h des tas de thèmes abordés comme : la confiance, le sexe, l’humour, l’amour, la mort, la joie, la peine…. et à ce moment là, je me dis que j’aurai aimé comprendre l’Italien pour, peut-être, percer le fin mot de l’histoire dans les paroles.
FullSizeRender(14)FullSizeRender(13)

Et pour finir, c’est quoi un Estaminet alors ?

Pour notre dernier déjeuner en amoureuses, mon amie m’a emmené manger dans un estaminet. Il y en a beaucoup dans la région, et celui où nous étions installées était un ancien orphelinat devenu l’estaminet le plus haut des Flandres, perché sur le Mont Cassel.

FullSizeRender(17)FullSizeRender(18)
Alors un estaminet qu’est ce que c’est ? Et bien voilà ce qu’on en dit dans le coin :
« Un estaminet, ce n’est pas un restaurant, et pourtant, on y mange.
Ce n’est pas un café et pourtant on y boit.
C’est tout simple comme à la maison.« 
Je trouve que c’est très joli comme description, mais ça ne m’avance pas beaucoup plus ! De ce qu’on mon amie m’explique, dans certains on peu même jouer à des jeux de société, et dans celui-ci, par exemple, nous sommes arrivées en plein milieu de l’histoire que contait notre hôte au sujet du Mont Cassel. Je vous laisse apprécier la vidéo (si j’arrive à la mettre en ligne un jour !) pour vous donner une idée de l’ambiance chaleureuse et conviviale qui y règne,

Ce n’est qu’un tout petit aperçu n’est-ce pas, manquerait plus que je vous gâche le suspense si un de ces 4 vous passeriez dans le coin ! Donc maintenant il ne vous reste plus qu’à y faire un tour à l’estaminet’T Kasteel Hof, car en plus d’avoir le dénouement de l’histoire, vous y dégusterez les plats du coin « comme à la maison » la vaisselle en moins, un régal. Je sais maintenant que j’adore le Welsh, que les rillettes à la bière c’est une tuerie et que la choulette à la framboise, une bière locale, j’adore ça !
À un peu plus de 40mn de Lille, vous avez intérêt à réserver, ce n’est pas compliqué, c’est tout le temps plein !
FullSizeRender(24) FullSizeRender(23) FullSizeRender(22) IMG_1072FullSizeRender(26)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s