Je procrastine à mi-temps

Capture d’écran 2014-10-13 à 11.15.41Je procrastine, tu procrastines, nous procrastinons… Décidément j’adore ce mot, et je constate que je m’applique de plus en plus pour exceller dans ce domaine, surtout depuis que je suis maman.

Techniquement je ne devrais pas en avoir honte… Après tout l’art de la procrastination n’est pas un des 7 pêchés capitaux que je sache… Ah on me dit dans l’oreillette qu’il y a la « paresse » qui pourrait éventuellement se rapprocher, mais je conteste toute ressemblance avec ce mot…

Grosso modo, procrastiner c’est remettre des choses à faire pour le lendemain. Je te donne un exemple des plus concret là tout de suite : je suis censée sortir et affronter le déluge pour aller remplir mon frigo. Londres, pluie, je devrais avoir l’habitude du duo pourtant, et bien même pas. Et pire, je n’ai toujours pas investi dans les bottes en plastique à pois rose, shame on me !

Personnellement, affronter le déluge n’est pas ma plus grande passion, et j’envisage de plus en plus de faire à déjeuner avec ce que j’ai dans mon frigo et attendre que le soleil revienne pour sortir faire mes courses… Après être passer maître dans l’art de procrastiner, ça ne devrait pas être bien compliquer d’accommoder les restes dans mon frigo… Je suis une fille pleine d’imagination… et surtout j’ai toujours des pâtes et une boîte de thon dans mes placards…

Après, procrastiner c’est bien , il faut savoir l’assumer et surtout ne pas en abuser, ce n’est pas à pratiquer tous les jours nous sommes d’accord.
Un  petit coup de « je me morfond » après une bonne engueulade avec sa moitié, une nuit en pointillée à calmer les cauchemars de la gnomette et un réveil à l’aube grâce aux voisins (La joie des maisons Victoriennes et leur isolation qui laisse à désirer… ). Certaines conditions sont donc acceptables à la procrastination de la mère au foyer, mais il ne faut surtout pas dépasser la dose appropriée ! Au bout d’une certaine limite, il est d’utilité public de se mettre un coup de pied à notre royal fessier et de recommencer à faire les choses, sous peine de totale déprime.

Plus facile à dire qu’à faire me direz vous. Quand on est dans le cercle vicieux de la procrastination excessive, il n’est pas facile d’en sortir, c’est tellement facile de rester enroulée dans sa couette avec ce temps…  Mais pensez ceci : Si je procrastine je ne fais rien, si je ne fais rien je culpabilise de ne rien faire, et plus je culpabilise plus je vais déprimer…. Si ça ce n’est pas un cercle vicieux de la déprime puissance 1000 qu’est ce que c’est me direz vous !

C’est quand même plus fun de lire : J’essaye de  me motiver pour sortir, si je met le nez dehors j’irai faire quelques courses, et pourquoi pas en profiter pour me balader un peu en regardant des choses pour moi dans les boutiques. Prendre l’air ça fait du bien, et si j’acceptais ce café que ma copine m’a proposé, on papotera, on rigolera. On commence par des petites choses et le moral reviendra petit à petit.  Cette copine nous arrachera un sourire, on trouvera quelque chose dans une boutique qui nous plaît, on aura quelque chose à se raconter, des choses à penser, et ça c’est déjà un début pour nous sortir de cet horrible cercle vicieux.

Allez, on se motive ! Je procrastine encore un petit peu (parce que quand même c’est tellement bon !), mais au premier rayon de soleil, je dégaine les chaussures et je vais faire ces fichues courses… Ok, j’emmène quand même un parapluie dans le sac, je sais que les miracles existent, mais avec les nuages que je vois de ma fenêtre, je suis prête à parier que ce n’est pas aujourd’hui que je vais faire bronzette à Londres !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s